Découvrez comment un couple a accueilli des familles évacuées après deux ouragans dévastateurs en Floride

Categories: Uncategorized

Alors que Jason et Karen étaient séparés pendant l’ouragan Michael, Bob et Juan, hôtes Open Homes, ont aidé leur famille à se réunir.

En octobre 2018, au-dessus du Panhandle en Floride, une tempête tropicale évoluait en ouragan de catégorie 5. Jason et Karen ont alors dû fuir Orlando avec leurs enfants.

« En tant que Floridiens, nous sommes un peu têtus quand il s’agit d’ouragans », nous confie Jason, qui vit à Fort Walton Beach avec sa famille, à environ 5 km de la côte. « À moins de faire face à un puissant ouragan de catégorie 3 ou 4, nous ne bougeons pas d’un cil.  Quand celui-ci a atteint le niveau 5, nous n’avons pas hésité une seconde. Il fallait partir. »


Réaliser qu’il faut évacuer

« Les écoles ont été fermées pendant deux jours, ce qui est inhabituel », déclare Karen, qui enseigne le théâtre dans un lycée local. « C’est là que nous avons mesuré l’ampleur de la situation. Et nous souhaitions rester unis, au cas où quelque chose de terrible arriverait. »

L’ouragan Michael a atteint les côtes du centre de la Floride avec des vents avoisinant les 250 km/h. Les toitures furent retournées, les autoroutes inondées et les lignes électriques arrachées, mettant en danger des quartiers entiers. À ce moment-là, Jason était en voyage d’affaires à 10 heures de route, et Karen était à la maison avec leurs deux enfants. Très vite, la famille a compris que tous les abris à proximité étaient pleins et que les prix des hôtels dépassaient leur budget.

« J’ai consulté mes applications d’hôtels et j’ai constaté qu’avec la forte demande, les prix devenaient exorbitants, j’ai donc ouvert l’application Airbnb », dit Jason. « Aujourd’hui, cela fait partie de notre plan d’évacuation : consulter Airbnb avant même les hôtels. Lorsque l’on tente d’évacuer, il faut faire attention à ne pas se faire surprendre par une tempête sur la route. Plus on attend, plus il y a de monde qui évacue en même temps. »

Lorsqu’il a ouvert l’application Airbnb sur son téléphone, une notification lui demandait si lui ou sa famille étaient touchés par l’ouragan. C’est là qu’il a découvert Open Homes, un programme qui met en relation les personnes touchées par des catastrophes et celles qui proposent une solution d’hébergement gratuite. Il a trouvé un logement, une maison de 3 chambres et 3 salles de bain, accessible en voiture et idéalement située pour réunir toute la famille.
Trouver refuge grâce aux hôtes Open Home
Jason et Karen se sont rejoints à leur logement Airbnb situé dans le centre de la Floride, directement au sud d’Orlando. C’est un endroit particulièrement populaire en raison de sa proximité avec Disney World. Il s’agissait d’une maison de bord de mer au style décontracté, avec des meubles couleur pierres précieuses et des murs colorés à l’atmosphère radieuse.

Bob et Juan, en couple ont ouvert leur logement pour la première fois en 2016. Depuis, ils ont accueilli plusieurs familles touchées par les ouragans Irma et Michael.  Ils sont ensemble depuis une dizaine d’années, dont 7 ans de mariage. Bob est à la retraite et gère leurs propriétés, et Juan a récemment créé une agence de voyages vers l’Équateur spécialement dédiée à un public LGBT. À ce jour, ils ont accueilli plus de 2 000 personnes venues de plus de 35 pays.

« Lorsque nous sommes arrivés, nous nous sommes tout de suite sentis comme à la maison », explique Karen. « Bien sûr, nous nous faisions beaucoup de souci pour notre propre maison, mais cet accueil nous a soulagé d’un grand stress. La piscine a été une agréable surprise. »

Pendant trois nuits, la famille a pu se reposer, passer du temps ensemble, et suivre l’actualité de la tempête, qui gagnait en intensité. « Nous avons eu la sensation que quelqu’un était là pour nous dans un moment difficile », confie Jason.  « Et tout ça, grâce à une application. » Même si Bob et Juan n’étaient pas sur place, ils ont pu soutenir la famille à distance, depuis chez eux à Fort Lauderdale. Juan est resté en contact avec Jason pour prendre régulièrement des nouvelles de la famille. « Quand on a des voyageurs à la maison, on a toujours un sentiment de responsabilité », dit Bob. « Même s’ils fuient une situation bien plus grave, on espère toujours qu’il ne leur arrivera rien. »

Se préparer pour la saison des ouragans
En général, Jason et Karen se préparent pour la saison des ouragans. Ils font le plein de nourriture non périssable et remplissent leur baignoire de glace et d’eau. « Si on attend la dernière minute, les rayons des magasins sont vides car tout le monde fait ses courses en même temps. » conseille Karen. « Nous avons des réserves de piles, des lampes électriques et des chargeurs de téléphone à manivelle en cas de coupure de courant. »

Juan et Bob ont préparé l’arrivée de la famille de Jason et Karen comme ils l’auraient fait pour n’importe quel autre voyageur Airbnb. « Quand on voyage, on veut tous retrouver un logement où l’on se sent comme chez soi. » dit Juan, en soulignant que cette situation ne faisait pas exception. « Un logement propre et chaleureux dans lequel on se sent en sécurité. »

Retourner à la maison après la tempête
En rentrant chez eux quelques jours plus tard, Jason et Karen ont constaté qu’ils n’avaient pas subi de dégâts importants. Malheureusement, tout le monde n’a pas eu cette chance dans leur quartier. « Il va falloir des années pour se relever et tout reconstruire » explique Jason. « Les médias n’en parlent plus, mais il y a encore beaucoup de gens qui ont perdu leur maison et qui vivent dans des campements à Panama City. » Au moins 36 personnes sont décédées pendant l’ouragan Michael, le plus dévastateur de la région depuis 1992.

« Il y a quelque chose de gratifiant dans le fait d’aider quelqu’un sans rien attendre en retour », nous confie Juan. « Jason a proposé quelques fois de nous payer, et nous lui avons dit que ce n’était pas la peine. Nous savions qu’ils avaient dû être évacués et nous étions ravis de leur venir en aide. »

« Si nous étions à leur place et qu’un ouragan allait arriver, nous serions très heureux de pouvoir compter sur Open Homes. » a-t-il ajouté.

Up Next