Open Homes : une façon de donner en retour aux familles d’anciens combattants et de militaires

Categories: Open Homes

On peut dire sans exagérer que pour Ashlee Wajer, l’armée est une affaire de famille. Son père, un vétéran de l’US Air Force, a inculqué à tous ses enfants l’importance d’être au service de son pays. Ashlee s’est enrôlée dans la Garde nationale aérienne du Montana à l’âge de 17 ans, lorsqu’elle était tout juste sortie du lycée. À un moment donné, cinq membres de sa famille proche – elle-même, ses deux frères, son père et sa belle-mère – servaient dans la Garde nationale aérienne de l’État. En cette journée de commémoration des anciens combattants, nous mettons à l’honneur Ashlee et sa famille, car elle fait partie des voyageurs hébergés dans le cadre du programme Open Homes.

Quelques années après son recrutement dans l’armée, Ashlee a commencé à remarquer d’étranges ecchymoses sur ses bras et ses jambes, sans trop savoir si elle devait s’en inquiéter. « Je suis une personne très active : je chasse, je pêche et je campe, je fais toutes sortes d’activités de plein air et je suis assez indépendante ». Mais lorsqu’elle a voulu donner son sang, on lui a dit que son taux d’hémoglobine était trop bas.

En janvier 2016, plusieurs mois plus tard, après de nombreux rendez-vous médicaux et des heures de recherche sur Internet, le diagnostic tombe : Ashlee souffre d’anémie aplasique, une maladie rare du sang. Elle est alors enceinte de trois mois. Suivie par un spécialiste jusqu’à la fin de sa grossesse, elle accouche de son fils Maverik en urgence par césarienne en mai. « Deux semaines après la naissance de Maverik, il a fallu que j’aille à Salt Lake City pour une greffe de moelle osseuse. »

Deux ans plus tard, la greffe a transformé la vie d’Ashlee. Maverik est un petit garçon de 2 ans et demi aux cheveux bouclés, habillé en Spiderman, qui ne lâche pas sa mère. Ashlee vit toujours à Great Falls, mais doit se rendre à Salt Lake City tous les deux mois (avec Maverik et sa mère, Kathy, dans son sillage) pour voir ses médecins. Même si l’assurance couvre la plupart des frais médicaux, il reste le transport et l’hébergement. Et c’est là que la Fisher House Foundation entre en jeu.

Créée en 1991 par Zachary et Elizabeth Fisher, la fondation aide les familles de militaires et d’anciens combattants pendant que leurs proches sont traités dans des centres médicaux militaires. Depuis sa création, 78 maisons Fisher ont été construites aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne, et la fondation propose également aux familles de militaires et d’anciens combattants d’autres options d’hébergement si nécessaire.

La maladie d’Ashlee étant très rare, ses soins sont dispensés en dehors du réseau médical militaire habituel. Depuis un an, la Fisher House Foundation fournit à Ashlee, Maverik et Kathy un endroit où se loger lors des rendez-vous médicaux à Salt Lake City. En octobre 2018, dans le cadre du partenariat d’Open Homes avec la Fisher House Foundation, Ashlee a séjourné dans un deux-pièces du centre-ville de Salt Lake City, à quelques minutes de ses médecins.

« Ça m’a beaucoup plu. On se sent plus comme chez soi tout en étant dans la maison de quelqu’un d’autre. C’est très confortable, nous avons notre propre espace privé, nous pouvons cuisiner et tout, donc c’était très agréable. »

– Ashlee Wajer, hébergée par le programme Open Homes 

Meredith Moore, administratrice du programme de la Fisher House Foundation, ajoute : « À la fondation, nous sommes convaincus que l’amour d’une famille est un excellent remède. Nous savons tous que cet amour est indispensable, surtout quand on est blessé ou malade. Ce programme permet à la famille de se focaliser sur le bien-être de son proche plutôt que de s’inquiéter du paiement de l’hébergement ou des façons de le rejoindre. »

Ashlee souligne que le fait que sa mère puisse l’accompagner pour s’occuper d’elle et la soutenir lui a été d’un grand secours, et elle tient à remercier son réseau militaire pour l’aide qu’il lui apporte durant son traitement : « La Garde nationale aérienne est une petite communauté. On est comme une famille. Sans eux et leur soutien, je ne serais sans doute pas ici aujourd’hui. »

En cette journée de commémoration des anciens combattants, la force et les sacrifices de nos militaires sont au cœur de nos préoccupations. Pour chacun – que vous ayez servi dans l’armée ou que vous souhaitiez simplement donner en retour – l’hébergement de voyageurs dans le cadre du programme Open Homes est un petit geste pour honorer nos militaires.

Up Next